Livre / « Deux enfants, c’est déjà pas mal », de Caroline Rusterholz

jeudi 16 février 2017

  • Deux enfants, c’est déjà pas mal
  • Famille et fécondité en Suisse (1955-1970). Caroline Rusterholz, Editions Antipodes, Lausanne, 2017, 474 pages.
JPEG - 11.6 ko

Il suffit d’une vingtaine d’années pour que les sociétés occidentales passent du baby boom au baby bust. Le nombre d’enfants par famille augmente fortement dès la Seconde Guerre mondiale puis s’effondre à partir du milieu des années 1960 pour se stabiliser à une moyenne de 1,5 enfant au tournant des années 1970.

Quelles sont les raisons de cette transformation rapide et profonde de l’intimité familiale ?

Cet ouvrage cherche à éclairer cette révolution silencieuse au travers du cas de la Suisse romande pour les années 1955-1970. Il donne la parole à une cinquantaine d’indi­vidus devenus parents dans les villes de Lausanne et de Fribourg durant les années 1960. Accès à la contraception, discours médiatiques, religieux et politiques sur la famille et l’éducation : les deux villes offrent alors un environ­nement bien différents aux jeunes parents. Ce contraste met en lumière l’importance du contexte social et institu­tion­nel sur les choix intimes.

Combinant sources institutionnelles, médiatiques et expériences individuelles, cet ouvrage éclaire les aspirations familiales et professionnelles d’une génération précurseuse de nos sociétés contemporaines. Le bien-être matériel et émotionnel de l’enfant et des parents devient un élément déterminant, renforçant l’idée de l’enfant précieux.

→Editions Antipodes



Toutes les actualités du site