Go Top

65 expert·e·s proposent un mode de vaccination en Suisse

Jeudi 19.11.2020

Logo Unisante 300

Unisanté a réuni les expert·e·s de toute la Suisse pour identifier les domaines de consensus qui peuvent orienter les autorités dans le projet d’implémentation d’un ou plusieurs vaccins contre le Covid-19.

Alors que l’annonce de plusieurs vaccins efficaces contre le Covid-19 suscite un immense espoir, les autorités de santé publique doivent prendre des décisions cruciales en prévision du déploiement à large échelle de ce nouvel outil.

Sécurité. Les expert·e·s s’accordent pour le déploiement de vaccins à la sécurité et à l’efficacité confirmées par un essai de phase 3 achevé, avec au moins 3 mois de suivi sur un minimum de 30'000 participant·e·s.

Déploiement. Les expert·e·s proposent un déploiement en phases successives, selon le degré d’exposition, l’âge et la présence ou non de facteurs de risque.

Coût. Le vaccin devrait être pris en charge par l’assurance de base sur prescription médicale et une attention particulière apportée à l’information auprès des «vaccin-hésitant·e·s».

Information. Afin de favoriser l’acceptation des vaccins par la population, les expert·e·s proposent que l'Office fédéral de la santé publique consacre des ressources à l'analyse des conversations sur les médias sociaux. Les professionnel·le·s de santé devraient en outre recevoir une formation spécifique sur la manière d’informer sur le vaccin Covid-19, en accordant une attention particulière à celles et ceux qui hésitent à le recevoir.

Basée sur le processus de consensus Delphi, une méthode de réflexion collective, l’enquête a consisté à interroger un panel d’expert·e·s en leur soumettant des affirmations sur un sujet, jusqu’à l’obtention d’un consensus raisonné qui légitime les décisions à prendre sur un projet. Afin d’éviter tout conflit d’intérêt, les expert·e·s des commissions sanitaires fédérales et cantonales n’ont pas été inclus·es à l’étude. Deux tours, en octobre et novembre 2020, ont suffi à établir un consensus entre les 65 spécialistes en vaccinologie/maladie infectieuse, médecine de famille, santé publique, pédiatrie, gynécologie, éthique, sociologie, médecine interne, gériatrie et pharmacie.

Le même groupe d’expert·e·s pourrait être sollicité pour parvenir à un consensus, en cas d’apparition de données contradictoires ou complexes sur la balance bénéfice-risque par exemple.

Source: Unisanté

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Alimentation saine et inégalités sociales de santé
Lundi 30.11.2020
Par Wafa Badran-Amstutz, Dr Andrea Lutz, Karin Zürcher
« A table ! » Cet appel est certes une invitation au partage, à la convivialité et au plaisir, mais l’acte social et symbolique de manger est aussi un marqueur d’inégalités sociales de santé et un enjeu majeur de santé publique.