Go Top

«L'insoutenable subordination des salariés» de D. Linhart

Mardi 12.01.2021

Cet essai propose une lecture sociologique des innovations managériales en cours.

Linhart Subordination

Ces innovations tendent à faire oublier les véritables objectifs des employeurs : continuer à mettre en œuvre la subordination des salariés, seule garantie de leur exploitation « légitime ». L’auteure décrypte la capacité patronale à faire renaître, sans cesse, sa domination, afin de préserver, voire sublimer, un lien de subordination qui prend une forme de plus en plus personnalisée, intrusive et délétère. Elle compromet toute capacité collective des salariés à s’emparer des véritables enjeux du travail.

Des directions de ressources humaines « bienveillantes » et préoccupées du « bonheur » de leurs salariés aux « entreprises libérées » par leur leader, en passant par l’esprit start-up et l’offre éthique, l’auteure analyse tous ces faux-semblants qui paralysent l’intelligence collective et menacent l’avenir du monde.

Danièle Linhart est sociologue, directrice de recherches émérite au CNRS. Elle a publié de nombreux livres, dont La comédie humaine du travail (Prix de l’écrit social 2015), Perte d’emploi, perte de soi (Erès 2002, rééd. 2009), Pourquoi travaillons-nous ? (Erès, 2008), Travailler sans les autres ? (Le Seuil, 2009), La modernisation des entreprises (La Découverte 1994, rééd. 2010).

«L'insoutenable subordination des salariés» de Danièle Linhart, Editions Erès, Collection sociologie clinique, janvier 2021, 288 pages.

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé