Go Top

Reporté | Table ronde pour la décennie du vieillissement en bonne santé

mercredi 30.09.20
  • Date et horaire : mercredi 30 septembre 2020, 18h15-19h30
  • Lieu : Genève, Maison Internationale des Associations
  • Entrée libre

Reporté au printemps 2021 en raison du Covid

Le 1er octobre 2020, l’OMS lance la «Décennie pour le vieillissement en bonne santé 2020-2030». Table-ronde à Genève pour imaginer quelles propositions peuvent être faites, préciser aussi les enjeux des actions prévues et la participation active du canton.

L’OMS prévoit quatre domaines d’action prioritaires.

  • Changer notre façon de penser, nos sentiments et notre façon d’agir face au vieillissement
  • Faire évoluer les communautés de façon à favoriser les capacités des personnes âgées: environnements physiques, sociaux et économiques, ruraux et urbains
  • Mettre en place des soins intégrés et des services de santé primaires centrés sur personnes âgées 

  • Offrir aux personnes âgées qui en ont besoin un accès à des soins de longue durée

La table ronde va donner la parole à des représentants des autorités cantonales, de la Ville de Genève, de l’Association des communes genevoises, des milieux patronaux, syndicaux, immobiliers, universitaires et associatifs intéressés, dont les associations d’aînés.

Ce premier échange va élaborer la réponse que pourrait donner Genève,
siège mondial de l’OMS et lieu de vie d’un nombre croissant de personnes vieillissantes, pour assurer la mise en œuvre du large éventail d’actions proposées et à proposer.

Organisation : FAAG (Fondation pour la Formation des Aînées et des Aînés de Genève), AVIVO, MPF (Mouvement Populaire des Familles) et Pro Senectute Genève, avec le soutien de la PLATEFORME des associations d’aînés de Genève

Contact: Hans-Peter Graf

Flyer, une page en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le travail social, porte-voix des sans-voix
Jeudi 24.09.2020
Par Marie-Christine Ukelo-Mbolo Merga
Migration et confinement 2. La pandémie a rendu les inégalités extrêmement visibles en Suisse. Mis en lumière aussi, le déficit d’accès aux droits les plus fondamentaux. Cette crise souligne la nécessité d’un travail social politique et solidaire.