Go Top

Colloque Plateforme nationale contre la pauvreté et participation

jeudi 02.09.21
  • Date et horaire : jeudi 2 septembre 2021, 9h15 à 16h30 (initialement prévu le 4 février)
  • Lieu : Berne, Stade de Wankdorf, Papiermühlestrasse 71
  • Entrée libre
  • Inscriptions jusqu’en août 2021

La Plateforme nationale contre la pauvreté annonce son colloque annuel sur la participation des personnes concernées dans la prévention et la lutte contre la pauvreté.

Programme National Pauvrete 2021

Les personnes touchées par la pauvreté souhaitent s’impliquer, à titre d’expert·e·s, dans la prévention et la lutte contre la pauvreté, et elles devraient pouvoir le faire. Afin de montrer quelle forme peut prendre cette participation pour être couronnée de succès, la Plateforme nationale contre la pauvreté a mené une étude et élaboré un guide pratique, qui seront présentés et discutés lors du colloque. Seront également à l’ordre du jour les résultats d’une étude sur le conseil juridique et la protection juridique des personnes touchées par la pauvreté. Parmi les ateliers, signalons celui d’ATD Quart Monde qui présentera son projet participatif « Pauvreté - Identité – Société ».

La conférence sera préparée et réalisée conjointement par des professionnel·le·s et des personnes touchées par la pauvreté. L’après-midi, à l’initiative d’organisations de personnes concernées, des personnes en situation de pauvreté, des professionnel·le·s et des responsables des domaines de la prévention échangeront autour des conséquences de la crise liée au Covid-19 sur la prévention et la lutte contre la pauvreté en Suisse.


Public

  • Responsables et professionnel·le·s de la prévention et de la lutte contre la pauvreté dans les cantons, les villes, les communes et les ONG
  • Personnes touchées ou menacées par la pauvreté.


Programme et inscriptions

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Ecrire son mal-être pour sortir de sa bulle
Lundi 12.04.2021
Par Natasha Gautier, Anne Edan et Ludovic Bornand
Coucher sa détresse sur le papier puis lire son texte à voix haute, en groupe, peut aider les adolescent·e·s aux idées suicidaires à contrer leur sentiment de solitude. Deux participantes à l’atelier d’écriture de MALATAVIE se livrent.