Go Top

«En matière de votation, le langage FALC est utile à chacun·e»

Vendredi 17.09.2021

Deux textes expliquant les objets soumis au vote le 26 septembre prochain ont été traduits en langage facile à lire et à comprendre. Une première initiative en Suisse romande, bénévole, qui marque un pas vers l’autodétermination et le vivre ensemble.

info easy FALC 170

« Tout n’est pas encore parfait, notamment en termes de mise en page, mais le contenu a la vertu d'exister et de permettre aux publics concernés d'accéder à ces informations. » Nicole Berger, travailleuse sociale et rédactrice en langage facile à lire et à comprendre (FALC), se réjouit de la publication de deux textes, sur la plateforme infoeasy, au sujet des prochaines votations du 26 septembre.

Si une partie de la population visée par cette traduction en FALC ne dispose pas du droit de s’exprimer dans les urnes, le travail de vulgarisation n’en demeure pas moins essentiel : « Ces textes apportent de précieuses ressources aux personnes en situation de handicap et favorisent leur intégration dans la société », se réjouit Nicole Berger. Et de poursuivre : « Les résident·e·s qui rentrent le week-end dans leur famille et qui peuvent participer aux discussions sur les sujets sociétaux ressentent une grande fierté. Ils et elles se sentent intégré·e·s. »

Un texte factuel et complet

Cette forme de démocratisation de l’information concourt donc à l’autonomisation des personnes en situation de handicap. Des textes officiels traduits en FALC leur donnent accès à une matière factuelle. Ainsi, elles et ils ont l’occasion de se forger leur propre opinion. « Les personnes en situation de handicap qui savent lire et surfer sur internet y cherchent parfois des informations. Elles se tournent alors vers ce qu’elles peuvent comprendre. Souvent, malheureusement, ce sont des informations simplistes et tronquées. » Et de citer des affiches populistes publiées durant les campagnes de votation, qui ne s’emparent que d’une (infime) partie d’un sujet pour influencer l’avis du public. En FALC, il n’est nullement question de tronquer le message, mais d’en simplifier la teneur : les verbes sont des verbes simples, comme être ou avoir, et les phrases sont très courtes.

Du côté des professionnel·le·s du travail social, ces publications s’avèrent également être des outils bienvenus. « Lorsque je suis dans ma fonction de travailleuse sociale, je n’ai pas le temps de préparer moi-même de tels documents. Or, il est utile de pouvoir en bénéficier car ils aident à répondre à la demande des résident·e·s ou d’initier une discussion. » Elle rêve ainsi de financements fédéraux qui contribueraient à la diffusion régulière de contenus accessibles à chacun·e. « Nous avons quatre langues nationales, pourquoi ne pas traduire également et automatiquement les messages en FALC ? »

« Ce langage sert également aux aîné·e·s, à la population allophone, ou même à celles et ceux qui peinent à comprendre un article de presse. »

La dynamique et enthousiaste rédactrice rêve que le langage FALC s’installe comme un automatisme, une normalité. « Lorsque les premières informations fédérales sur le Covid sont sorties, l’an passé, elles ont été traduites en FALC. » Une démarche réjouissante, utile à une multitude d’individus : « Ce langage sert également aux aîné·e·s, à la population allophone, ou même à celles et ceux qui peinent à comprendre un article de presse. »

Et lorsque l’on en vient aux objets de votation, cette traduction se révèle d’autant plus pertinente, ainsi que l’a prouvée une expérience privée vécue par Nicole Berger : à une de ses amies qui peinait à comprendre la démarche, elle a fait lire la version FALC sur le Mariage pour tous. Elle sourit : « Ma copine a réagi immédiatement par un « Eh bien, ça me donne envie de voter ! ». Cette femme n’a pas de handicap ni de trouble du langage, mais elle n’apprécie pas de lire les dizaines de pages compliquées qui accompagnent chaque bulletin de vote. Je crois que dans ce cadre, le langage FALC est particulièrement utile pour tout le monde. »

(Céline Rochat)

Lien vers le texte sur le Mariage pour tous en FALC

Lien vers le texte sur l’Initiative 99% en FALC

 

Commentaire
 
Aude Roussin le 05.10.2021

Merci beaucoup pour cette initiative traduisant les sujets des votations. Cela était plus que bienvenu pour informer nos bénéficiaires. Ces versions FALC sont utiles pour tout un chacun. Elles permettent de rendre abordables et compréhensibles les énoncés des votations. Nous sommes très intéressés à recevoir les textes FALC pour les prochaines votations du 28.11.2021.

Aude Roussin, Fribourg

L'affiche de la semaine

Dernier article

Travail social: risque de burn-out en croissance
Lundi 18.10.2021
Par Stéphane Beuchat
L’étude mandatée par AvenirSocial sur le travail social en temps de pandémie aboutit à des conclusions préoccupantes. L’association professionnelle, alarmée, fait entendre ses revendications.