Go Top

Coup de cœur pour «Starlight» de Richard Wagamese

Jeudi 09.01.2020

Recension par Jean Martin

Starlight Wagamese

Richard Wagamese (1955-2017) est l’un des principaux écrivains autochtones canadiens. Originaire de l’Ontario, il appartient à la nation amérindienne ojibwé. Il a travaillé comme journaliste et producteur radio et télévision et a été, en 1991, le premier «First Nation» à gagner un prix de journalisme national. Son livre Medicine Walk a été traduit en français sous le titre Les Etoiles s'éteignent à l'aube. Son roman Starlight paraît à titre posthume.

Tout petit, Wagamese vit avec ses parents dans une communauté traditionnelle. Alors qu’il a 3 ans, ses parents l’abandonnent, il est recueilli par l’Aide à l’enfance et placé dans une famille qui refuse qu’il maintienne des contacts avec sa Première Nation. « Les blessures dont j’ai alors souffert vont beaucoup plus loin que les cicatrices sur mes fesses », dira-t-il. Ce n’est qu’à 16 ans, fuguant et abandonnant l’école, qu’il rétablira des liens avec le monde autochtone et à 25 ans qu’il reverra ses parents. Il considérera leur négligence à son égard comme le résultat des abus qu’ils ont eux-mêmes subis. Il passe par des épisodes d’alcool, drogue, prison, petits boulots… puis par la passion littéraire.

Le héros du roman, Starlight, a eu une enfance comparable mais a trouvé un équilibre chez un vieux fermier (blanc) qui s’est bien occupé de lui et vient de mourir. Cette enfance a permis à Starlight de s’immerger dans la nature et d’en acquérir une immense et subtile connaissance. Il est amené à recueillir une femme et sa petite fille fuyant beaucoup de vicissitudes et de violences. Ensemble, les trois font un trajet de guérison. Un observateur a dit que le livre traitait de sylvothérapie, soit de soins par la forêt !

J’ai trouvé ce livre magnifique et j’ai été fasciné par la description de sorties et vie dans la nature : lumières, odeurs, ambiances et surtout descriptions de contacts de près avec des loups, des cerfs, etc. Elles correspondent sans doute à des expériences vécues. Substantiel, solaire et exemplaire dans les directions actuelles de retour, au sens large, vers le spirituel.

Genève/Paris : Editions Zoé, 2019, 219 pages.

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Trisomie à la télé: quelle image, quel impact?
Jeudi 09.07.2020
Par Clara Berner
La télévision est un important vecteur pour la représentation des groupes sociaux, dont celui des personnes dites handicapées. Quels reflets donne-t-elle de la relation de notre société avec le handicap ? Etude en Suisse romande.