Go Top

Une plateforme en ligne pour les physiothérapeutes

Lundi 29.06.2020

Mise en ligne pendant la pandémie par une équipe de recherche de la Haute école de santé de la HES-SO Valais-Wallis, une plateforme montre les recommandations pour les soins à domicile de physiothérapie auprès des personnes âgées.

Taphydo Valais

La situation d’urgence qui a prévalu dès le 17 mars 2020 a fortement influencé la recherche. Plusieurs projets ont dû être interrompus et les chercheurs ont réorienté leurs travaux sur des actions permettant de soutenir les personnes, entreprises et institutions qui ont subi les effets directs ou indirects liés à la pandémie Covid-19. Parmi les vingt-cinq projets qui ont obtenu un soutien : Taphydo (Task force pour physio à domicile), un projet à court terme développé en quelques mois.

Cette plateforme est destinée aux professionnels des soins à domicile auprès des personnes âgées non atteinte par le Covid-19. Traduite en allemand, italien, anglais et espagnol, le site a été validé par l’association mondiale de la physiothérapie (WCPT).

L’équipe de recherche travaillait au préalable sur une étude clinique qui compare les effets de trois programmes d’exercices à domicile pour les personnes âgées à risque de chutes. Avec la crise sanitaire, il est apparu que les physiothérapeutes qui devaient aller au domicile de leur patient pour leur prodiguer des soins n’étaient pas du tout préparés à ce type de situation et étaient démunis. La plateforme a ainsi répondu à leurs questions.

A noter que l’équipe de recherche a repris son étude clinique et recrute des personnes de 65 ans ou plus, qui ont fait une chute ou qui ont peur de chuter. En cas d’intérêt, ils peuvent s’adresser à la professeur Anne-Gabrielle Mittaz Hager, 079 265 85, dans le Valais central, ou à Mme Nicole Gay-Balmaz, 079 265 85, pour le Bas-Valais.

Le site Taphydo

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Indigence en pays d’opulence
Jeudi 02.07.2020
Par Laurence Ossipow et al.
En Suisse, avec ou sans pandémie, des personnes démunies sont contraintes de recourir à l’aide alimentaire. Par une approche anthropologique, une étude cerne les dispositifs et le contenu des cabas ainsi que la relation entre droit et charité.