Go Top

Le Covid, les résidant·es et l’aventure du savon

Lundi 04.01.2021

Un atelier créatif a sensibilisé les personnes âgées à l’hygiène des mains. Appliquées, habiles, concentrées, elles ont fabriqué des savons fleuris et ont échangé sur l’importance des gestes barrières pour contrer le virus.

Par Damien Corajod, travailleur social, EMS Val Fleuri, Genève (photos Damien Corajod et Sandra Carvalho)

Comment joindre l’utile à l’agréable et sensibiliser les résidant·es à l’importance de l’hygiène des mains pour se protéger du virus? L’idée de confectionner des savons personnalisés dans le cadre d’ateliers créatifs a émergé dans la tête de Sandra, animatrice à l’EMS Val Fleuri, à Genève. Organisées en petits groupes, plusieurs sessions de 45 minutes ont été nécessaires pour réaliser le processus de fabrication qui s’est révélé une première pour la plupart des participant·es. 

01 Val Fleuri Preparation

La râpe et l'éplucheur

La première étape a consisté à réduire de gros savons rectangulaires trouvés dans le commerce en très petits morceaux. Certain·es ont utilisé une râpe conventionnelle de cuisine, d’autres ont eu l’idée ingénieuse d’utiliser des éplucheurs. C’est ainsi en utilisant la force des bras par des mouvements coordonnés que la matière première a été réduite et préparée pour la phase suivante.

02 Val Fleuri Moulage

Le moulage

Les plus agiles se sont ensuite pris au jeu du moulage. Alliant concentration et habilité manuelle pour garnir les petits moules à madeleine, les participant·es ont aussi fait le choix des couleurs qu’ils et elles souhaitaient utiliser. Cette étape a fourni l’occasion de laisser parler la créativité des résidant·es. Pour rendre les savons plus attrayants, ils et elles les ont décorés de fleurs, de fruits secs et de grains de café. Finalement, pour éveiller l’odorat, des huiles essentielles de lavande et de citronnelle ont été ajoutées à la préparation.

03 Val Fleuri Demoulage

Les sachets

Lorsque les savons ont refroidi, ils ont été démoulés et la forme atypique de la madeleine a fait sourire plus d’un·e résidant·e. Il n’est plus alors resté qu’à finaliser le travail. Les petites mains se sont affairées à la mise en sachet.

04 Val Fleuri Cadeau

La distribution

La démarche s’est terminée avec des sourires et une belle satisfaction. Certain·es ont fait le choix de conserver leurs savons, d’autres ont préféré l’offrir à leurs proches ou au personnel soignant.

Durant ces ateliers créatifs, de nombreux bienfaits ont été observés. Ils ont apporté un certain apaisement pour les personnes en proie à de l’anxiété ou du stress. De plus, la concentration demandée a permis de se détacher des préoccupations indésirables du quotidien. Le petit groupe a également créé des liens à travers les interactions. Cette activité a provoqué des discussions autour des gestes barrières et a renforcé la conscience de leur importance pour la santé publique et la vie en société.

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

La contraception masculine: ça fait mâle?
Jeudi 21.01.2021
Par Valentine Schmidhauser et Angélick Schweizer
En Suisse, bien que la contraception soit majoritairement assumée par les femmes, cela ne signifie pas que les hommes en soient désinvestis. Les intérêts de la pharma et, surtout, les représentations de genre expliquent ces blocages.